Par cette nouvelle tendance de l’art contemporain, il ne s’agit plus de représenter son environnement mais de l’utiliser comme outil de création. Les participants quittent les musées et les galeries pour aller travailler avec et dans la nature.

Les participants utilisent des matériaux naturels (feuilles, terre, glace, bois, sable, rochers…), les agençant au sein même du paysage, donnant parfois naissance à des œuvres gigantesques. Le land art est éphémère. Les œuvres se métamorphosent au gré du vent, de la pluie, des vagues et du soleil. Puis, avec le temps, elles finissent par disparaître.

Durée : 1 heure
Prix : Participation libre entre 5 à 15 € par participant